/
0/5

0 avis

"L'atelier de Jubal"

Attribué à Bon dit l'Ainé Boullogne

17e (2e moitié)

France / Europe

E.2000.18.1

Cette scène peinte, qui se réfère au chapitre IV de la Genèse (diversement traduit, Jubal y est dit : « le père de tous ceux qui jouent de la cithare et du chalumeau », « de tous ceux qui touchent le violon et les orgues », « de tous ceux qui manient la flûte et la harpe » ou encore « de tous ceux qui manient la harpe et les orgues »), reste relativement peu représentée.

Jubal et ses instruments de musique

Un dessin dans le style de Louis Boullogne reprend la même composition, mais la représentation la plus proche de cette iconographie est une gravure de Jan Sadeler (1550-1600) d’après Martin De Vos (1532-1603), qui est très vraisemblablement à l’origine de ce tableau. Il en existe encore aujourd’hui plusieurs exemplaires. La confrontation de l’œuvre du graveur flamand et de ce tableau révèle cependant des différences notables, notamment dans le choix des instruments représentés, les corps de bâtiments, le nombre de personnages...

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs