/
0/5

0 avis

Station d'informatique musicale 4X

Institut de Recherche et Coordination Acoustique / Musique

1984

Paris / France / Europe

E.996.29.1

Le système 4X et les recherches de l’Ircam (Institut de Recherche et de Coordination Acoustique/Musique).

À l’invitation de Pierre Boulez, Luciano Berio prend en 1974 la direction de la section électroacoustique de l’Ircam et supervise notamment un projet de synthèse et transformation de sons complexes en temps réel. À partir de 1975, Giuseppe Di Giugno et les chercheurs de l’Ircam développent alors plusieurs versions successives de processeurs numériques : 4A, 4B, 4C, pour aboutir en 1981, au très performant système 4X.

Adossé à une station hôte, ce mini-ordinateur permet, de façon inédite, de synthétiser de nouvelles sonorités et de transformer en temps réel le son issu d’instruments traditionnels. Autorisant 200 millions d’opérations par seconde, la 4X est composée de huit cartes de processeurs, dotées chacune de 128 filtres et permettant la genèse de 129 formes d’onde. Chaque carte peut être programmée séparément et permet d’appliquer des techniques d’analyse sonore et de synthèse telles que : synthèses additive, soustractive, distorsion non linéaire, modulation de fréquence, modulation en anneaux, réverbérations, retards, transformation de bruits naturels, application de filtres, phasing...

L’œuvre emblématique de l’emploi de la 4X, Répons de Pierre Boulez, est créée dans sa première version en 1981. Vingt-quatre instrumentistes occupent une scène centrale autour de laquelle le public est assis ; cet orchestre central ne subit aucune transformation sonore de la part du dispositif électroacoustique et informatique. Le public est lui-même encadré par six solistes et six haut-parleurs qui en restituent le son traité en temps réel. Les sons produits par les solistes sont traités en temps réel par la 4X, et réinjectés dans des haut-parleurs situés également derrière le public.

L'instrument du Musée de la musique

Histoire

Commercialisée en 1984 par la société Sogitec, la station 4X conservée au Musée de la musique est la version de concert ayant appartenu à l’Ircam.

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs