/
0/5

0 avis

Serpent

Jean Baptiste Coeffet

vers 1830

Chaumont-en-Vexin / France / Europe

E.2204

Le serpent doit son nom à la forme sinueuse donnée au tube sonore qui le constitue et qui permet d’en raccourcir la longueur et d’en faciliter le jeu. C’est un instrument à vent de la famille des cuivres.

Attesté dès la fin du XVIe siècle et essentiellement utilisé pour soutenir le chant à l’église, le serpent est introduit dans les orchestres militaires vers le milieu du XVIIIe siècle. En France, cette utilisation est particulièrement vivace pendant la Révolution et deux classes de serpent sont ouvertes dès la fondation du conservatoire en 1795. Le serpent sera progressivement remplacé dans les musiques militaires par l’ophicléide, lui-même supplanté par le tuba. Il demeurera en usage à l’église jusqu’aux premières années du XXe siècle.

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs