/
0/5

0 avis

Luth "sanxian"

Anonyme

19e

Chine / Asie

E.559

Le sanxian (qui signifie littéralement « trois cordes ») est un luth à manche long qui présente des similitudes avec la vaste famille des tanbur, répandue sous diverses appellations en Asie centrale.

Il apparaît en Chine sous la dynastie des Han (1279 – 1368) et voyagera, comme avant lui le pipa et bien d’autres instruments et répertoires, vers le Japon dans le courant du XVIe siècle. Il deviendra alors le shamisen.

Le large plectre d’autrefois (semblable à celui du shamisen toujours utilisé aujourd’hui) est aujourd’hui plus petit mais l’instrument est aussi parfois joué, comme le pipa, avec les doigts.

La taille du sanxian varie avec sa région d’origine. Il est plus grand dans le nord que dans le sud de la Chine.

Présent au sein de divers ensembles instrumentaux (sizhu, nanguan), il occupe essentiellement un rôle rythmique et les répertoires qui lui sont spécifiquement dédiés sont peu nombreux. Il accompagne également les chants narratifs ainsi que l'ancien théâtre classique kunqu.

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs