/
0/5

0 avis

Photo : Jean-Marc Anglès, photographe

Cor anglais

Frederic Triebert

vers 1850

Paris / France / Europe

E.2014.6.1

Vues

  • Photo : Jean-Marc Anglès, photographe
  • Cor anglais, Frédéric Triébert, Paris, vers 1850, E.2014.6.1, vue de 3/4
    Photo : Jean-Marc Anglès, photographe
  • Cor anglais, Frédéric Triébert, Paris, vers 1850, E.2014.6.1, vue de détail
    Photo : Jean-Marc Anglès, photographe
  • Cor anglais, Frédéric Triébert, Paris, vers 1850, E.2014.6.1, vue de profil gauche
    Photo : Jean-Marc Anglès, photographe

Description

Présentation
Instrument fabriqué à une période charnière pendant laquelle la forme courbe jusque-là en vigueur laisse peu à peu place à la conformation rectiligne que l'on connaît aujourd'hui. Ceci est rendu possible par l'adjonction de nouvelles mécaniques.
Description
Cor anglais courbe doté de 16 clefs dont une double pour le mi bémol.
Dimensions
Longueur totale 800 mm. Diamètre pavillon : 470 mm.
Matériaux
buis teinté, écaille de tortue, argent.
Marques et inscriptions
Sur chaque corps : "[tour à 4 merlons] / TRIEBERT / A PARIS".
Acquisition
Achat - 11/04/2014
Localisation au Musée
Non exposé.

Documentation

Article(s)

Biographies

FACTEUR
Triebert, Frederic (1813-1878)
 - Actif à
Paris - 1845-1853 - 132 rue Montmartre. Paris - 07/1853-23/12/1862 - "Triebert et Cie" = Société Triebert et Marzoli = association de Frederic Triebert et d'Angelo Gaétan Philippe Marzoli - 1853-1855 : 132 rue Montmartre. 1855-1862 : 11 rue Saint Joseph. Paris - 1868 - "Fic Triebert & P. Hilaire Martin" = association de Frederic Triebert en avec P. Hilaire Martin - 1870 : 6 rue Tracy.
 - Invention(s)
1843 (Paris) : mise au point du système 4 pour hautbois. 1847 (Paris) : bec-pompe avec table mobile et presse-anches. 1847 (Paris) : machine à gouger avec système de rappel à plan incliné. 1847 (Paris) : hautbois en la et mi bémol. 1847 (Paris) : hautbois pastoral (perfectionnement de la musette) en sol et la bémol. 1847 (Paris) : clarinette multiphonique (brevet n°6937). 1849 (Paris) : mise au point du système 5 pour hautbois. 1849 (Paris) : hautbois avec mécanisme de clé plate pour le pouce (brevet n° 8511). 1851 (Paris) : embouchure à ligature réglable. 1855 : prototype de basson en collaboration avec Angelo Marzoli et Theobald Boehm. 1872 : mise au point du système 6 pour hautbois.
 - Exposition(s)
1849 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1851 Londres : Exposition Universelle. 1855 Paris : Exposition Universelle. 1862 Londres : Exposition Universelle. 1867 Paris : Exposition Universelle. 1878 Paris : Exposition universelle.
 - Liens familiaux
Epouse : Mme Marie Salin. Fils : Raoul Auguste Triebert. Fille : Adèle Triebert (née de son union avec Charlotte Dehais).
 - Lien(s) de succession
Facteur d'instruments à vent et compositeur. Succède à son père Guillaume Triebert.
 - Notes
Sources : G. Burgess : New Triebert Discoveries (Galpin Society Journal, 2012). T. Giannini : Frédéric Triebert (1813-1878), designer of the Modern Oboe (in Liber Amicorum Isabelle Cazeaux Symbols, Parallels and Discoveries in Her Honor, 2005). P. Bate, G. Burgess : "Triebert family" (The Grove Dictionary of Musical Instruments on line, 2001). W. Waterhouse : The New Langwill Index (1993).

Lire le portrait : Maison Triebert

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs