/
0/5

0 avis

Cor vocal en ut

François Millereau

vers 1878

Paris / France / Europe

E.2008.5.1

Présenté à l’Exposition universelle de 1878, le cor vocal de Millereau est décrit, dans le rapport que Gustave Chouquet rédige sur les instruments exposés, comme une sorte de saxhorn-alto ou de néocor à perce cylindrique.

Au milieu du XIXe siècle, la facture instrumentale s’attache à proposer aux musiciens amateurs des instruments relativement faciles à maîtriser. Le cor vocal est destiné au salon, et sa tonalité d’ut permet d’accompagner le piano sans avoir à transposer.

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs