/
0/5

0 avis

Photo : Jean-Claude Billing

Ténor de violon, recoupé en alto

Andrea Amati

avant 1568

Crémone / Italie / Europe

E.1731

Vues

  • Photo : Jean-Claude Billing
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, ouïe gauche
    Photo : Albert Giordan
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, blason
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, signature (1)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, signature (2)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, signature (3)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, signature (4)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, vue de détail, signature (5)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, chevillier de profil
    Photo : Jean-Claude Billing
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, face
    Photo : Jean-Claude Billing
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, dos
    Photo : Jean-Claude Billing
  • Ténor de violon, recoupé en alto, Andrea Amati, Crémone, avant 1568, E.1731, profil
    Photo : Jean-Claude Billing

Description

Description
Ce ténor de violon porte de nombreuses traces de transformation. Sa caisse a subi au moins deux recoupes : elle a été réduite en largeur, par la suppression d'une bande centrale, et en longueur, par la modification des courbes supérieures et inférieures. Les deux coins supérieurs ont été reconstruits - FOND en 2 pièces d'érable ondé. Ondes très légèrement descendantes. Les 2 coins supérieurs ne sont pas d'origine, ils étaient originellement placés plus hauts et légèrement plus à l'extérieur. Les 2 coins inférieurs sont d'origine. Le fond a été réduit dans sa largueur par la suppression d'une bande centrale d'au moins 2 cm et s'élargissant régulièrement jusqu'en haut. Actuellement un mince flipot triangulaire complète le joint central dans sa partie supérieure. Les filets originaux, en trois brins sombre/clair/sombre et les bords d'origine sont préservés de part et d'autre des coins inférieurs. Les filets clairs sont réalisés en érable. Certains des bords des coins supérieurs reconstitués sont peut-être des réemplois de bords d'origine. - ECLISSES en érable. Les éclisses supérieure et inférieure côté grave ne sont pas d'origine. Les éclisses supérieure et inférieure côté aigu et les éclisses centrales sont d'origine. Les éclisses supérieure et inférieure côté aigu étaient originellement du côté grave. La courbure, la longueur des éclisses d'origine ont été adaptées pour suivre les contours modifiés de l'instrument. Leur hauteur a été réduite de plusieurs millimètres. - TABLE : Près de 10 pièces de bois résineux peuvent être distinguées sur la table d'harmonie. Certaines traces indiquent que cet assemblage précédait la dernière recoupe. Aucun des filets et des bords ne sont d'origine. Il est possible que la plupart des 10 pièces de bois résineux proviennent de la table d'origine. - BLOC MANCHE/TETE : tête ancienne entée sur un manche en érable non original. Touche en ébène avec pan coupé. Sillet en ébène.
Dimensions
Longueur caisse MESURES DE L'INSTRUMENT RECOUPE : 395,4 mm (fond) et 395,0 mm (table). Largeur caisse sup 189,1 mm (fond) et 187,3 mm (table). Largeur caisse med 130,0 mm (fond) et 127,2 mm (table). Largeur caisse inf 233,5 mm (fond) et 234,3 mm (table). Eclisse 31,5-31,8 mm au talon, 34,2-34,4 mm au tasseau du bas.
Marques et inscriptions
Etiquette imprimée "Nicolaus, & Antonius Fratres Amati / Cremonen["s" long]es. [1649]", date manuscrite à l'encre. Autres inscriptions : "B" gravé au talon. Sur le fond, "QVO VNICO[...]ROPVGNACVLO STAT STAB[...] RELIGIO" peint en lettres dorées, en cercle autour des armoiries. Côté aigu, "[...] VO VNICO" sur l'éclisse haute et sur l'écllisse basse, "PROPVGNACVL [...] " peints en lettres dorées.
Décor
Décor avant découpe et dégradation : SUR LE FOND = Un écu est peint au centre. Les armes représentées sur l'écu sont identifiées comme celles du couple royal, Philippe II d'Espagne et Elisabeth de Valois, mariés entre 1559 et 1568. L'écu est représenté placé sur un "plat de cuir", ceint du collier de l'ordre de la Toison d'or et surmonté d'une couronne ouverte. La devise "QVO VNICO PROPVGNACVLO STAT STABITQVE RELIGIO" en cercle autour des armoiries. A chaque coin est peinte une fleur de lys. Des motifs végétaux complétaient le décor en haut et en bas du fond en peinture dorée. ECLISSES CENTRALES = motifs de lignes géométriques en peinture dorée.
Historique
Acheté par Louis-Edouard Besson (1783-1865) avant le 5 janvier 1830. A sa mort en 1865, sa fille Palmyre Anaclette Besson (1821-1908), épouse d'André de Provigny en hérite. Celle-ci le lègue au Musée Instrumental du Conservatoire, legs qui prend effet le 29 mai 1908.
Acquisition
Legs - 08/12/1909
Localisation au Musée
Espace XVIIe - La naissance de l'opéra

Documentation

Livre(s)

Article(s)

Biographies

FACTEUR
Amati, Andrea (vers 1505-1577)
 - Actif à
Crémone - signalé comme maître luthier en 1526.
 - Liens familiaux
Enfants : Appolinaria (1535-?). Elisabeth. Valéria. Antonio (vers 1537/1540-1588). Girolamo (vers 1550-1630).
 - Lien(s) de succession
Successeur de Giovanni Liunardo da Martinengo à Crémone.
 - Notes
Source : J.-P. Echard : Stradivarius et la lutherie de Crémone (2022). W. von Lütgendorff : Die Geigen- und Lautenmacher (1990).

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs