/
0/5

0 avis

Photo : Claude Germain, photographe

Luth "sarod"

Ayet Ali Khan

vers 1925

Tipperah / Bangladesh / Asie

E.996.8.2

Vues

  • Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, Bangladesh, Asie, vers 1925, E.996.8.2, vue de dos
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, Bangladesh, Asie, vers 1925, E.996.8.2, vue de trois quarts
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, Bangladesh, Asie, vers 1925, E.996.8.2, vue de profil droit
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, Bangladesh, Asie, vers 1925, E.996.8.2, vue de détail
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, Bangladesh, Asie, vers 1925, E.996.8.2, vue de détail
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, vers 1925, E.996.8.2, vue générale
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, vers 1925, E.996.8.2, vue de face
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, vers 1925, E.996.8.2, vue de dos
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Luth "sarod", Ayet Ali Khan, Tipperah, vers 1925, E.996.8.2, vue de profil
    Photo : Jean-Marc Anglès

Description

Description
Le corps de ce sarod est taillé dans une pièce de cedrella tuna dit "faux acajou". L'échancrure prononcée de la caisse, la courbure qui dessine le chevillier, le dos du manche et le talon ainsi que le petit chevalet plat situé sur le sillet, témoignent d'un stade d'évolution qui marque la morphologie définitive du sarod. Cet instrument qui possède 8 cordes mélodiques et 11 cordes sympathiques, est l'un des tout premiers sarods représentatifs d'un modèle devenu aujourd'hui un standard.
Matériaux
bois.
Décor
Le sommet du chevillier est orné d'un motif en "bouton de lotus" particulièrement bien ouvragé, signe distinctif que l'on retrouve sur les instruments fabriqués par Aftabuddin Khan.
Historique
Ce sarod dont la facture est très soignée, fut fabriqué par l'un des grands maîtres luthiers, Ayet Ali Khan, frère cadet du célèbre musicien Allauddin Khan et spécialiste du sarod. Très probablement réalisé dans son atelier de Tipperah (Bangladesh) dans la première moitié du XXe siècle. Selon le témoignage d'Ali Akbar Khan (1922-2009), fils de Allauddin Khan et joueur de sarod de réputation internationale, cet instrument daterait des années 1925/30.
Acquisition
Achat - 25/04/1996
Localisation au Musée
Non exposé.

Documentation

Livre(s)

Biographies

FACTEUR
Khan, Ayet Ali

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs