/
0/5

0 avis

Photo : Jean-Marc Anglès

Guitare

Atelier Jean Nicolas Lambert

vers 1780

Paris / France / Europe

E.997.3.1

Au XVIIIe siècle, époque où la romance est en vogue, la guitare séduit par sa facilité de jeu et par son caractère léger, élégant et discret. Nombre de tableaux de cette période font figurer l’instrument adossé à une chaise, dans un intérieur bourgeois intime, non loin d’une jeune femme, mais on la voit aussi aux mains de gens du peuple, jouée dans la rue par des musiciens ambulants.

Son évolution est remarquable dans la deuxième moitié du siècle : vers 1760, la guitare passe de cinq cordes doubles à un montage à cinq cordes simples puis, à la toute fin du siècle, sous l’influence de la lyre, tend vers son montage moderne à six cordes.

Lire la suite

Vues

  • Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, chevalet
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, marque de facteur
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, talon
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, vue de dos
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, vue de face
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, vue de profil
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, dos, partie 1
    Photo : Musée de la musique
  • Guitare, Atelier Jean-Nicolas Lambert, Paris, vers 1780, E.997.3.1, profil côté aigu, partie 1
    Photo : Musée de la musique

Description

Description
5 choeurs en boyau. Caisse en érable ondé. Table en bois résineux (épicéa ?) renforcée de 3 barres disposées de part et d'autre de la bouche. Couronne d'éclisses et fond en érable. Chevalet en bois noir teint. Seconde table collée par les bords à environ un tiers de l'épaisseur de caisse en partant du fond, 2 ouvertures symétriques en forme d'amande disposées à l'aplomb du chevalet. Manche en bois dur (érable ?) laqué noir. Touche en ébène avec 2 pointes incrustées dans la table. Chevillier en bois dur plaqué sur ses 2 faces d'ébène et fixé au manche par une enture en pointe.
Dimensions
Longueur totale 660 mm. Longueur caisse 435 mm. Largeur caisse sup 208 mm. Largeur caisse med 165 mm. Largeur caisse inf 270 mm.
Matériaux
boyau, érable, épicéa (?), bois, ébène, laque.
Marques et inscriptions
Marque au fer sur le bas de la table et sous la rose : "Lambert / a Paris".
Acquisition
Achat - 24/02/1997
Localisation au Musée
Espace XVIIIe - La musique des Lumières

Enregistrements

Notre sélection :

Folies d'Espagne (1761) - Giacomo Merchi

Retrouvez tous les enregistrements audio et vidéo de cet instrument
sur Philharmonie à la demande :

Voir tous les enregistrements

Documentation

Livre(s)

Article(s)

Biographies

FACTEUR
Atelier Jean Nicolas Lambert

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs