/
0/5

0 avis

Photo : Claude Germain, photographe

Piano à queue

Maison Erard

1914

Paris / France / Europe

E.984.1.2

Vues

  • Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de trois quarts
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de trois quarts
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de face
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de face
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de profil
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de profil
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, vue de dessus
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, détail
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, détail
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, détail
    Photo : Claude Germain, photographe
  • Piano à queue, Erard, Paris, 1914, E.984.1.2, détail
    Photo : Claude Germain, photographe

Description

Description
Mécanique à échappement double (système Erard). Cadre métallique du type "serrurier". Cordes parallèles. 2 pédales sur une lyre : unacorda, forte. Meuble plaqué de palissandre à motif de frise simple. 3 pieds en bois tournés et cannelés, montés sur roulettes. Intérieur des éclisses plaqué d'érable moucheté.
Dimensions
Longueur totale 1870 mm.
Étendue
A2-a4, 7 octaves.
Marques et inscriptions
Marques sur la table d'harmonie au pochoir, à l'encre noire : "Par Brevet d'Invention / Seb & Pre Erard / 13 & 21, rue du Mail / Paris" ; sur le devant de la table à droite "4108", sur le contrefort d'échine "104960". Incrustation en laiton dans le placage de palissandre sur le cylindre du clavier : "ERARD". Marques au fer sur l'intérieur de l'échine, dans la fosse des marteaux : "A. LEMOINE et H. GREVISSE". Marque au fer sur la mécanique : sous la première touche au sec : "A. COULON" et encrée "733", sur le flanc gauche du premier chevalet de mécanique, vers la cuillère d'étouffoir, encrée : "A. 1914" ; vers le levier d'échappement "Y" et "N" (à sec) encadrant "P. CHAPPET" (encrée) (probablement un ensemble d'ouvriers qualifiés de la maison Erard : caissier, tableur, claviste et mécaniciens).
Numéro de série
104 960
Historique
Ancienne collection Erard, mis gracieusement à la disposition de Gabriel Fauré. 1924, don Erard à Madame veuve Fauré. Ancienne collection Madame Philippe Roger Fauré-Frémiet (13/03/1964). Fait partie du lot E.995.6.(225).
Acquisition
Legs - 10/02/1984
Localisation au Musée
Non exposé.

Documentation

Livre(s)

Biographies

FACTEUR
Maison Erard
 - Actif à
Paris - 1780-1788. Paris - 1788-1883 - Erard Frères. Paris - 1883--1903 - Erard & Cie. Paris - 1903-1935 - Blondel & Cie. Paris - 1935-1956 - Guichard & Cie (Maison Erard). Paris - 1956-1959 - Erard & Cie SA. Londres - 1792-1890.
 - Invention(s)
1794 (Londres) : Améliorations dans la construction du piano et de la harpe. 1798 et vers 1815 (Paris, Londres) : Perfectionnements apportés à la construction de la harpe. 1808 : Nouveau système d'agrafes. 1809 : Piano en forme de clavecin nouveau modèle et mécanisme à étrier. 1810 (Londres) : Harpe à double mouvement. 1812 (Paris) : Pianos de formes particulières. 1821 (Paris) : Mécanique à double échappement pour les pianos à queue. 1822 : Châssis de compensation et structure métallique. 1822-1850 : Système de barres métalliques. 1830 (Paris) : Remplacement des cordes de cuivre dans les basses par des cordes filées en acier. 1835 (Londres) : Perfectionnement dans le jeu des pédales de la harpe. 1838 (Paris) : Barre d'harmonie pour la qualité des sons aigus dans les pianos à queue. 1843 (Paris) : Double échappement adapté au piano carré. 1848 : Adaptation d'un clavier de pédales au piano à queue. 1850 (Londres) : Sommier en bronze parallèle aux chevilles, forme avec le sommier d'attache un châssis en métal maintenu par un barrage longitudinal dans le sens des cordes. 1880 (Paris) Pédale douce rapprochant les marteaux dans les pianos droits sans altérer le toucher. 1889 : Double table d'harmonie pour piano à queue, nouvelles chevilles à engrenage pour faciliter et assurer l'accord, marteaux à têtes mobiles pour pianos destinés aux pays lointains. Nouveau système de pédale douce pour les pianos à queue agissant par le rapprochement du marteau vers la corde et supprimant la transposition (Brevet 29195). 1900 : Système de pince-corde à crochet articulé pour piano (Brevet 98665). 1937 : Perfectionnements aux instruments de musique à clavier (Brevet 823743). 1947 : Piano perfectionné (Brevet 920810). 1952 : Perfectionnements aux pianos à répétition (Brevet 1008854).
 - Exposition(s)
1819 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1827 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1834 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1839 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1844 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1849 Paris : Exposition nationale des produits de l'industrie française. 1851 Londres : Exposition Universelle. 1855 Paris : Exposition Universelle. 1862 Londres : Exposition Universelle. 1867 Paris : Exposition Universelle. 1878 Paris : Exposition Universelle. 1889 Paris : Exposition Universelle. 1900 Paris : Exposition centenal et rétrospective.
 - Notes
Sources : F. Soulier-François, A. Roudier, P. Faivre : S. Erard l'aventure du pianoforte (1995). R. Adelson, A. Roudier, J. Nex, L. Barthel, M. Foussard : The history of the Erard Piano and Harps in letters and documents 1785-1959 (2017).

Lire le portrait : Maison Erard

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs