/
0/5

0 avis

Photo : Jean-Marc Anglès

Clavecin

Jean Henri Hemsch

1761

Paris / France / Europe

E.974.3.1

Les clavecins de Jean-Henri Hemsch se caractérisent par une construction extrêmement soignée. Seuls quatre de ses instruments signés nous sont parvenus.

Jean Henri Hemsch

Né en Allemagne et baptisé le 21 février 1700 à Castenholz, près de Cologne, Jean Henri Hemsch, émigre à Paris aux alentours de 1720. Il commence son apprentissage en 1728 dans l’atelier d’Antoine Vater. Passé maître dans la corporation des facteurs d’instruments de musique, il devient juré comptable de la communauté en 1746 et compte parmi ses clients Alexandre Le Riche de La Pouplinière, fermier général et mécène de Jean-Philippe Rameau. Son inventaire après décès, dressé en 1769, décrit un atelier florissant au regard du nombre d’instruments terminés, en révision, en cours de fabrication ou de ravalement.

Lire la suite

Vues

  • Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1
    Photo : Albert Giordan
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue du dessus (avec chapiteau)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue du dessus (sans chapiteau)
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue de détail, rosace
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue de trois quart face, couvercle fermé
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue de profil strict, couvercle ouvert
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Clavecin, Hemsch (Jean Henry), Paris, 1761, E.974.3.1, vue de face stricte
    Photo : Jean-Marc Anglès

Description

Description
2 claviers, accouplement à tiroir. Jeu de luth sur le 8' supérieur. Jeux : 2 x 8', 1 x 4'. 3 registres, 4' et 8' inférieur actionnés par manettes. MEUBLE = Eclisses en peuplier sauf l'échine en sapin. Table d'harmonie en résineux (épicéa ?). Chevalets, sillets, cordier et moulures de table en noyer. Manettes en métal actionnant des registres recouverts de cuir. Sautereaux en bois fruitier, montés de becs en plume. Planches de claviers en tilleul, naturelles plaquées d'ébène à trois traits gravés, feintes en bois noirci plaqué d'os, frontons de touches moulurés en arcade.
Dimensions
Longueur totale 2310 mm. Largeur caisse med Longueur 8' inférieur = FF : 1762 mm. C : 1650 mm. F : 1462 mm. c : 1173 mm.f : 968 mm. c1 : 703 mm. f1 : 544 mm. c2 : 364 mm. f2 : 268 mm. c3 : 183 mm. f3 : 144 mm. Largeur clavier Largeur totale : 814 mm. Largeur clavier : 474 mm.
Étendue
FF-f3.
Marques et inscriptions
Initiales sur la rose "H H". Inscription peinte en lettres dorées sur fond bleu autour de la rose "HENRI HEMSCH". Date peinte en chiffres rouge et noir sur la table d'harmonie, le long de l'échine "1761". Numérotations des claviers et des sautereaux à l'encre noire.
Décor
Caisse et portillon peints en noir à filets dorés. Champs supérieurs des éclisses moulurés et dorés. Couvercle en 2 parties : extérieur peint en noir à filets dorés, intérieur peint en gris à filets rouges et dorés. Charnières en laiton chantourné. Pourtours de la table d'harmonie, des claviers, chapiteau et couteau peints en rouge. Table d'harmonie décorée de motifs floraux et animaliers (oiseau). Festons de table peints en bleu dans le style rocaille. Rose en métal doré représentant une musicienne jouant d'un instrument à clavier. Piétement de style Louis XV, à ceinture équipée d'un tiroir et 7 pieds galbés, peints en noir et à filets dorés, sabots des pieds sculptés en volute, surmontés de feuilles d'acanthe.
Notes
Instrument trouvé avec les sautereaux du 8' inférieur munis de becs en peau de buffle . Le jeu de luth a été mis en place après la construction de l'instrument. Outre le barrage habituel de table d'harmonie (5 petites barres, une grande barre, un boudin), on note la présence d'une barre évidée, positionnée en biais dans les basses sous le chevalet de 8', entre la contre éclisse de courbe et le boudin. Instrument équipé d'un fac-simile de mécanique : registres et sautereaux. Les pieds sont actuellement collés à la ceinture. Ils devaient à l'origine se visser dans les blocs d'angle de la ceinture.
Historique
Provient de la vente anonyme, Angers, 15/07/1974. Instrument restauré en 1977 par Hubert Bédard et en 1985 par l'atelier des Tempéraments inégaux.
Acquisition
Achat - 15/05/1974
Localisation au Musée
Non exposé.

Enregistrements

Notre sélection :

Johann Sebastian Bach. Les Tempéraments - Concert enregistré à la Cité de la musique le 18 mars 2014 - Johann Sebastian Bach, compositeur
Quatrième et nouvelle entrée : les Sauvages - Jean-Philippe Rameau, compositeur

Retrouvez tous les enregistrements audio et vidéo de cet instrument
sur Philharmonie à la demande :

Voir tous les enregistrements

Documentation

Livre(s)

Article(s)

Plan(s) d'instrument

Biographies

FACTEUR
Hemsch, Jean Henri (1700-1769)
 - Apprentissage
A Paris chez Anton Vater.
 - Actif à
Paris.
 - Lien(s) de succession
Succède à Anton Vater.
 - Notes
Sources : C. Samoyault-Verlet : Les facteurs de clavecins parisiens (1966). C. Pierre : Les facteurs d'instruments de musique (1893). D. Boalch : Makers of the harpsichord and clavichord, 1440-1840 (1995). M. Haine : Les facteurs d'instruments de musique à Paris au 19 ème siècle (1985). R. Vannes : Dictionnaire universel des luthiers (1981). M. Benoit : Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles (1992).

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs