/
0/5

0 avis

Photo : Claude Germain, photographe

Timbale

Anonyme

fin 19e siècle-début 20e siècle

Ghana / Afrique Occidentale / Afrique

E.2000.8.1

Cet exceptionnel ensemble sculpture-timbale joué par les populations Ashanti vivant dans la zone forestière du Ghana, est un « tambour-maître », un instrument phare au sein d’orchestres populaires qui connurent autrefois un grand succès dans le sud du pays. Ces ensembles, associés à des musiques et danses spécifiques, exécutées souvent dans un cadre de pur divertissement, intervenaient aussi lors de funérailles.

Le rôle central du tambour-maître dans l’orchestre, comme sa nature féminine, caractérisée par la présence de seins souvent sculptés sur la paroi du tambour, font écho au statut influent de la femme, chef de lignage au sein de la société Akan.

Portée à dos d’homme et jouée par un tambourinaire à l’aide de baguettes recourbées, cette timbale est apparentée au tambour « parlant » (qui imite les sonorités du langage).

Lire la suite

Vues

  • Photo : Claude Germain, photographe
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de trois quarts
    Photo : Thierry Ollivier
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de détail
    Photo : Thierry Ollivier
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de détail
    Photo : Thierry Ollivier
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de dos
    Photo : Thierry Ollivier
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de face
    Photo : Thierry Ollivier
  • Timbale, anonyme, Ghana, fin 19 ème-début 20 ème, E.2000.8.1, vue de profil
    Photo : Thierry Ollivier

Description

Description
Cet exceptionnel tambour est composé d'un personnage féminin portant sur la tête une timbale dont la moitié supérieure est tronconique. La peau est tendue à l'aide de cordelettes fixées sur la tête de 7 longues chevilles en partie fichées à la base de la partie conique de la timbale. Une frise décorative, située sous les chevilles, souligne le bord supérieur de l'autre moitié de la timbale. Une pièce de verre (un miroir) ovale est fixée à ce niveau sur la face antérieure de l'instrument. 2 larges bandes de toile enserrent les bras de la figurine et rejoignent en un même point le sommet de la timbale. Il s'agit probablement d'un dispositif destiné à porter le tambour. Des traces de polychromie apparaissent ici et là sur la timbale comme sur le corps de la sculpture. Le long cou du personnage présente des stries horizontales recouvertes de traces blanchâtres (kaolin ?). La partie visible de la coiffe laisse apparaître deux tresses qui retombent sur la nuque. Une pièce de métal consolide un des pieds de la sculpture qui repose sur un socle quadrangulaire. L'ensemble sculpture/timbale, qui offre une belle patine d'usage, est monoxyle.
Dimensions
Longueur totale 770 mm. Diamètre peau 400 mm.
Matériaux
bois, peau, verre, toile, métal.
Historique
Ancienne collection Jean-Pierre Jernander.
Acquisition
Achat - 20/01/2000
Population
Ashanti, groupe linguistique Akan.
Localisation au Musée
Espace Musiques du monde

Documentation

Livre(s)

Article(s)

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs