/
0/5

0 avis

Photo : Claude Germain, photographe

Harpe arquée "saung-gauk"

Anonyme

début 20e siècle

Birmanie / Asie du Sud-Est / Asie

E.998.19.1

Cette élégante harpe au manche élancé est très semblable à celle qui était jouée dans le monde gréco-bouddhique du début de notre ère. Avec l’émergence de l’hindouisme, la harpe saung-gauk suivit l’expansion du bouddhisme vers le Sud-Est et la Birmanie.

Un instrument de cour

Associée à la musique de cour des dynasties bouddhiques de Birmanie, cette harpe était jouée au sein d’un ensemble instrumental.

Lire la suite

Vues

  • Photo : Claude Germain, photographe
  • Harpe arquée "saung-gauk", anonyme, début du 20ème, E.998.19.1, trois quarts
    Photo : Thierry Ollivier
  • Harpe arquée "saung-gauk", anonyme, début 20 ème, E.998.19.1, détail
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Harpe arquée "saung-gauk", anonyme, début 20 ème, E.998.19.1, profil droit
    Photo : Jean-Marc Anglès
  • Harpe arquée "saung-gauk", anonyme, début 20 ème, E.998.19.1, vue de face
    Photo : Jean-Marc Anglès

Description

Description
La caisse naviforme est taillée dans une pièce de bois de padouk (Pterocarpus macrocarpus). Le manche élégamment arqué provient d'une racine d'acacia (Acacia catechu) effilée et dont l'extrémité supérieure s'évase en symbolisant une feuille d'arbre. Une barre de suspension faisant office de cordier traverse la longueur de la caisse en son milieu. Elle n'est que partiellement recouverte d'une peau de cervidé qui constitue la table d'harmonie. Sur la partie apparente du cordier sont percés les trous sur lesquels viennent se fixer 16 cordes de soie torsadée. Ces cordes sont tendues sur le manche à l'aide de petits anneaux tenseurs en fibre de coton.
Dimensions
Longueur totale 780 mm. Hauteur 890 mm. Largeur 160 mm.
Matériaux
padouk, racine d'acacia, peau, soie, coton.
Décor
Sur la caisse de cette harpe sont appliqués plusieurs (sept) couches de laque noire. La table en peau percée de 4 orifices est recouverte elle aussi d'une épaisse laque rouge. Le pourtour de la caisse est orné d'un motif décoratif (rinceaux) incrusté d'éclats de miroir et de pierres précieuses, le tout étant réhaussé à la feuille d'or. L'instrument repose sur un support orné de motifs décoratifs semblables.
Acquisition
Achat - 05/11/1998
Localisation au Musée
Espace Musiques du monde

Documentation

Livre(s)

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs