/
0/5

0 avis

Basse de violon, recoupée en violoncelle

Andrea Amati

1572

Crémone / Italie / Europe

E.2020.1.1

La basse de violon en France au XVIe siècle

Les ensembles de violons, comptant souvent une basse pour le registre grave, jouaient pour les danses et bals, dans la seconde moitié du XVIe siècle en France, et notamment à la cour. La basse de violon était l’instrument le plus grave — « bas » — de la famille du violon. On estime que sa tessiture se situait entre celles du violoncelle et de la contrebasse que nous connaissons aujourd’hui.

De dimensions importantes, elle était jouée posée au sol ou sur un petit tabouret, ou bien soutenue par une lanière ou une bandoulière passée sur les épaules du musicien, comme en témoignent les traces des fixations de crochets en trois emplacements au dos de l’instrument du Musée.

Lire la suite

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs